LE COURRIER DU COLLECTIF
Editorial
De bonnes et de mauvaises nouvelles orientent notre vision du jour : si les nuages radioactifs ne s’arrêtent décidément pas aux frontières, les révolutions non plus.

La solidarité aurait-elle besoin de visas pour imprimer notre soutien aux céramistes japonais dont les maisons et les fours n’ont pas résisté aux tremblements de terre ? Au cours de sa dernière assemblée générale, Terre de Solidarité qui avait inscrit cette question à l’ordre du jour, n’a pas souhaité étendre le champ de son action à l’International, respectant ses statuts à la lettre. Néanmoins le Collectif des Céramistes et Ateliers d’Art de France, les deux membres fondateurs de TDS, pourraient lancer un appel à leurs adhérents et réunir un fonds d’aide en ouvrant un compte pour répondre aux multiples demandes de soutien de nos collègues en grande difficulté. La question sera posée par le Collectif des Céramistes au cours de l’assemblée générale d’AAF le 17 juin prochain.

Le premier Forum des organisateurs de marchés-potier s’est engagé dans la résistance aux tremblements économiques de nos très petits ateliers en structurant la promotion des marchés potiers. Si les statistiques révélées à partir d’une étude sur les dix années écoulées montrent un certain essoufflement dans la vitalité de la profession, la transmission de nos savoir-faire aux générations montantes présente un bulletin de santé fragile.

Le Collectif, qui s’est penché à plusieurs reprises sur la formation aux métiers de la terre et les changements d’orientation des centres qui la dispensent, a programmé pour 2012, les troisièmes états généraux de la formation en partenariat avec AAF . Ils réuniront les chefs d’établissements, l’éducation nationale, les enseignants, les financeurs publiques et les ateliers d’accueil engagés pour 40% dans les programmes pédagogiques des écoles.

Nous présentons sur le site du Collectif dans la rubrique FORMATION chacun de ces établissements. La maison de la céramique du Pays de Dieulefit inaugure la rubrique. Tous les centres de formation sont invités à se présenter et dire leurs attentes au cours de ces rencontres programmées dans un an. Pour sa part le Collectif n’a pas caché son inquiétude quant à l’engagement des ateliers à poursuivre l’accueil de stagiaires d’école en dépit de toute reconnaissance financière pour leur participation.

Un autre source d’inquiétude commence à faire couler de l’encre : « les défections auxquelles vous êtes confrontés lors de vos approvisionnements en terre.. » comme l’évoquera Anne Kerzéas dans un prochain communiqué. L’action formatrice menée isolément par l’association Terre et Potiers d’Auvergne, en partenariat avec le Bureau de Recherche Géologique et Minière est l’amorce d’une démarche « collective » s’appliquant à toutes les régions riches de matériaux en sous-sol.

La saison qui s’ouvre requiert tout notre temps dévolu à la production et à la vente. Le ralentissement de la vie associative qui se justifie pleinement à partir du printemps, ne saurait être une excuse pour ne pas réfléchir dès maintenant aux prochaines Journées Nationales de la Céramique prévues en 2013. Elles feront l’objet d’un atelier inscrit au programme de notre prochaine Assemblée Générale en novembre prochain. Au cours de cette assemblée nous formaliserons le terme de deux ans de présidence auxquelles je me suis engagé. Aura lieu l’élection d’une nouvelle ou d’un nouveau président auquel j’apporterai mon soutien pendant un an comme Jean-Claude Signoret l’a fait pour moi lorsque je l’ai remplacé.

Ces deux années de présidence ont été d’une richesse incroyable au contact des associations que j’ai rencontrées. Je remercie de tout c½ur celles et ceux qui ont travaillé avec le Collectif, s’accordant pour que bonnes et mauvaises nouvelles orientent notre vision du lendemain.


Jean Jacquinot


Haut de page


Collectif National des Céramistes
Union d'associations de céramistes de France
collectifceram@aol.com

site réalisé par: www.gekoweb.net